Articles sur les voyages

Le choc culturel ne doit pas nécessairement être un choc!

Par: Kathleen O’Hagan, Ingle International

Le choc culturel ne doit pas nécessairement être un choc!

Que vous envisagiez d’étudier à l’étranger pendant un semestre ou d’enseigner le français dans un autre pays pendant une année après l’obtention de votre diplôme, il est fort probable que l’image que vous avez d’un autre pays comprend un climat tropical, des mets étrangers, des couleurs vibrantes et des arômes délicieux! Les gens nés avec une curiosité culturelle innée imaginent souvent la vie à l’extérieur de leur propre pays comme remplie de mystère et d’exaltation. Il est rare que ces personnes penseront aux aspects négatifs en ce qui concerne voyager ou vivre à l’étranger. Et c’est très bien! Mais une petite dose de réalisme n’a jamais fait de mal à personne. Avant de vous lancer dans une aussi grande entreprise, il est important de bien connaître les coutumes, l’étiquette et les lois du pays qui vous recevra bientôt en tant qu’invité à long terme. Et, bien sûr, renseignez-vous sur cette chose étrange que l’on appelle choc culturel!

Le choc culturel est un phénomène qui ne peut être évité, même par l’aventurier le plus brave. C’est un état psychologique, composé de cinq stades distincts, qui frappe la plupart des voyageurs à long terme et des expatriés, peu importe qu’ils soient habitués de voyager ou non. Mais ne craignez rien! Le choc culturel paraît bien pire qu’il ne l’est vraiment. Lisez les descriptions ci-dessous des cinq stades afin de mieux comprendre ce à quoi vous devriez vous attendre dans votre pays d’accueil, et évitez que le choc culturel ne soit trop grand!

Le stade lune de miel – Vous serez enchanté par votre nouveau milieu. La nourriture sera délicieuse, la température idéale et les gens si accueillants! Vous trouverez que la vie ne pourrait être meilleure et n’hésiterez pas à faire part de votre merveilleuse vie à vos proches qui vous envient à la maison.

Le stade de rejet est tel que décrit. Vous rejetterez les us et coutumes de votre pays d’accueil et remettrez en question la manière de se vêtir, de parler et d’agir des habitants locaux. Soudainement, la vie dans votre pays d’origine ne pourrait vous sembler meilleure. Vous vous ennuierez de votre famille, de vos amis, de vos plats cuisinés à la maison et de vos lieux de rencontre favoris avec vos amis! Ces longs hivers? Soudainement, ils semblent être le paradis comparativement à l’endroit où vous vous trouvez en ce moment.

Le stade d’ajustement vous frappe sournoisement à un moment où vous vous y attendez le moins. Un moment vous vous plaignez du fait que les habitants locaux sont trop sérieux (pourquoi font-ils une révérence au lieu de se serrer la main?), et une minute après, vous faites la révérence aussi – sans même y penser! Vous n’êtes toujours pas entièrement à l’aise avec certains aspects de la culture et vous pourriez encore commettre certains faux pas culturels, mais petit à petit, vous commencez à vous sentir heureux dans votre nouvelle (et très différente) vie.

Le stade d’acceptation est le point de non-retour – d’une manière positive! Vous avez enfin atteint le point où vous vous sentez chez vous dans votre terre d’accueil! Les coutumes ne vous semblent plus aussi étranges (et, en fait, elles vous viennent maintenant naturellement), et vous pourriez même vous retrouver en train d’expliquer certaines manières d’agir à de nouveaux expatriés. Vous n’idéalisez plus la vie dans l’un ou l’autre des pays, mais vous avez accepté les choses telles qu’elles sont et vous vous sentez beaucoup plus sûr de vous et détendu.

Le stade du choc culturel inversé pourrait être le plus grand choc de tous. Une fois que vous vous êtes adapté à la vie dans un nouveau pays, il peut être beaucoup plus difficile qu’il n’a l’air de retourner « à la maison ». Certaines nuances culturelles risquent de ne plus avoir de sens pour vous, et vous pouvez vous sentir séparé de certains de vos amis les plus proches par un mur invisible. Se sentir comme un étranger dans son propre pays peut entraîner un sentiment de solitude qui peut être combattu en prenant part à des activités ou à des loisirs qui se rapportent au pays où vous avez habité pendant la dernière année (ou plus!).

Le choc culturel ne devrait pas être une raison pour vous empêcher de vivre une expérience qui pourrait changer votre vie. En sachant ce qui vous attend à l’étranger, il vous sera quelque peu plus facile de surmonter les obstacles et les difficultés qui se présenteront. Gardez toujours l’esprit ouvert, et n’oubliez pas que ces choses qui vous semblent étranges finiront par avoir du sens si vous vous donnez un peu de temps.

Bon voyage!

Cet article, écrit par Kathleen O'Hagan, est fourni par Ingle International. Ingle International se spécialise dans l’assurance voyage depuis 1946 et offre des solutions d’assurance pour les gens qui vivent, travaillent, étudient ou voyagent partout dans le monde.